Les dernières volontés ou testament de Charles Taze Russell

Accueil
Multimédia
Livres
Contact
English home
Liens

Le premier président de la Watch Tower Bible and Tract Society, le Pasteur Charles Taze Russell, est mort due à de multiples affections dans la nuit du 31 octobre 1916 dans un wagon de train.

 

Dans cet article vous trouverez une réimpression de la Volonté et du Testament de Charles Taze Russell qui fût très tôt interprétée de différentes façons par les successeurs de Russell.

 

QUELQUES INFORMATIONS SUR LE CONTEXTE

 

Durant son retour d’une tournée ministérielle de l’ouest et du sud-ouest des États-Unis, le Pasteur Charles Taze Russell qui était déjà malade, mourût due à de multiples affections dans la nuit du 31 octobre 1916 dans un wagon de train alors qu’il approchait Pampa, au Texas.

 

Le 6 janvier 1917, Joseph Franklin Rutherford fut élu avec succès second président de la Watch Tower Bible and Tract Society malgré une série de disputes sur le procédé électoral. De nouveaux arrêtés furent passés à la même réunion qui renforcirent l’autorité du Président. Initialement, le conseil d’administration pour la Watch Tower Bible and Tract Society accepta ces changements, mais quatre des membres du conseil retirèrent leur support. D’autres disputes apparurent sur l’interprétation de sections dans les dernières volontés ou testament de Charles Taze Russell concernant les contenus futurs du magazine Zion’s Watchtower, aussi bien que qui, si quelqu’un pouvait, avait autorité pour imprimer la nouvelle littérature.

 

La réunion du 20 juin 1917 du conseil d’administration au complet présenta pendant un mois une proposition visant à retourner le contrôle dela Société au conseil, mais Rutherford les en empêcha. Le point culminant arriva le 17 juillet 1917 quand le livre The Finished Mystery fut publié. Rutherford annonça qu’il destituait les quatre directeurs et les remplaçait par de nouveaux membres. La dissension et des schismes s’ensuivirent dans les congrégations à travers le monde, résultat de ces évènements et des conséquences des nouvelles prédictions faites pour les années 1918, 1920 et 1925.

 

 

Ceux qui restèrent fidèles à Rutherford, cependant, adoptèrent le nouveau nom Témoins de Jéhovah en 1931 et changèrent le nom de la Société de Watch Tower à Watchtower. Alors que leur nombre croissait, Rutherford chercha à changer la structure organisationnelle de la Société Watchtower, changeant l’indépendance de longue date des congrégations vers un rôle plus centralisé, où les anciens commencèrent à être choisit par la Société plutôt que par les congrégations locales. Plusieurs de ces Étudiants de la Bible qui avaient cessé leur association avec la Société Watchtower changeante tentèrent de se regrouper en 1929 avec la Première Convention Annuelle des Étudiants de la Bible tenue dans le vieux Pittsburgh « Maison dela Bible » longtemps utilisée par le Pasteur Russell.

 

 

 

DERNIÈRES VOLONTÉS OU TESTAMENT DE CHARLES TAZE RUSSELL

 

Au cours des années passées ayant donné, en plusieurs fois, tout ce que je possédais en propre, à la Watch Tower Bible and Tract Society, excepté une petite somme d'à peu près deux cents dollars qui est à la banque Exchange national de Pittsburgh, cette somme devra être remise à ma femme si elle me survit. En quittant les bien-aimés membres de la famille du Bible House, ainsi que tous les autres chers collaborateurs dans l'œuvre de la moisson et toute la famille de la foi en tous lieu, à ceux qui se réclament du nom de Jésus, le Rédempteur et Seigneur, j'adresse par contre, mes bons vœux et mon amour chrétien.

 

En léguant le journal Zion's Watch Tower, le journal Theology Quarterly et les droits de reproduction des volumes de l'Aurore du Millénium, Etudes des Écritures et autres brochures, recueils de cantiques, etc. ..., à la Watch Tower Bible and Tract Society, je l'avais fait à la condition expresse d'avoir moi-même plein pouvoir sur ces publications et de veiller à leur bonne marche tant que je vivrais. Après ma mort, ces publications devraient être dirigées selon mon désir, que je formule à ce sujet, voici mes dernières volontés :

 

UN COMITE RÉDACTEUR DE CINQ MEMBRES SERA INSTITUÉ

 

L'entière responsabilité de la rédaction du Zion's Watch Tower reposera entre les mains d'un comité de cinq frères, que j'exhorte à avoir une grande prudence et à être fidèles à la vérité.

 

Les articles paraissant dans les colonnes du Zion's Watch Tower devront avoir l'entière approbation d'au moins trois des membres du comité de cinq. Je fais la recommandation suivante : Si un article approuvé par trois membres est contraire, ou supposé être contraire, aux vues de l'un des deux autres membres du comité, il doit être mis de coté pour trois mois, afin qu'on puisse y penser, prier à cet égard et discuter de la chose avant de le publier, car, autant que possible, l'unité de la foi et de la paix doit être maintenue dans la rédaction et l'administration de ce journal.

 

Le nom des membres du comité (avec les changements qui devront probablement être apportés de temps en temps) devront paraître dans chaque numéro du journal, mais on ne doit faire connaître d'aucune manière le nom de l'auteur de chaque article. Il suffira qu'on sache que les articles du journal ont l'approbation de la majorité des membres du comité.

 

La société a déjà convenu avec moi de ne publier aucun autre journal périodique ; il est aussi demandé du comité rédacteur de n'écrire pour aucun autre journal ou de ne s'allier pour le faire avec aucune autre publication d'aucune manière et sous aucune forme. Mon but en formulant cette demande est de sauvegarder le comité et le journal de l'esprit d'ambition, d'orgueil d'autorité, afin que la vérité soit reconnue, appréciée selon sa propre valeur et afin que le Seigneur soit toujours reconnu comme la Tête ou la Clef de l'Église et comme la source de la vérité.

 

Des exemplaires de mes discours du dimanche, publiés dans les journaux quotidiens pendant plusieurs années, ont été conservés et peuvent être utilisés comme article pour la Watch Tower; le comité a aussi la liberté de ne pas utiliser ces discours s'il le juge bon ; quoi qu'il en soit, ces articles ne doivent pas être signés ; aucune indication relative à leur provenance ne doit être donné.

 

Les membres du comité de la rédaction dont les noms sont indiqués ci-après (s'ils acceptent cette charge) sont considérés par moi comme entièrement fidèles aux enseignements des Écritures et surtout à la doctrine de la rançon, aux doctrines selon lesquelles Dieu n'accepte personne, ne lui donne le salut et la vie éternelle, si ce n'est par la foi en Christ, l'obéissance à sa parole et à son esprit. Si l'un de ceux qui sont désignés ne se trouvait plus d'accord un jour avec ces dispositions prises, il violerait sa conscience et commettrait un péché s'il restait néanmoins membre de ce comité, car il saurait que, s'il le faisait ce serait contraire à l'esprit et au but de ces décisions.

 

Le comité de rédaction doit continuer à exister de la manière suivante : si l'un de ses membres meurt ou donne sa démission, les autres membres auront le devoir d'élire son successeur, afin qu'un numéro du journal ne paraisse pas sans que le comité éditeur de cinq membres soit complet. Je recommande au comité nommé d'user d'une grande prudence dans l'élection d'autres membres ; une vie pure, une compréhension claire de la vérité, doivent être les caractéristiques des frères qu'ont veut élire : ils doivent se montrer zélés au service de Dieu, ils doivent aimer les frères et être fidèles au Rédempteur. J'ajoute aux noms des cinq frères désignés pour former le comité, les noms de cinq autres frères parmi lesquels, selon moi, il serait préférable de choisir avant de chercher plus loin pour remplir des places vacantes dans le comité de rédaction : ceci devra être fait à moins que, dans le temps écoulé entre le jour où j'ai écrit ceci et le jour de ma mort, une chose arrive qui prouve que d'autres frères seraient plus aptes à remplir les places vacantes. Les noms des frères désignés pour former le comité de rédaction sont :

 

William E. Page, William E. Van Amburgh, Henry Clay Rockweill, E. W. Brenneison, F.H. Robison.

 

Les noms des cinq autres frères qui, je pense, seraient les plus capables pour remplir les places vacantes dans le comité de rédaction sont :

 

A.E. Burgess, Robert Hirsh, Isaac Hoskins, Geo.H. Fisher (Scranton), J.F. Rutherford, Dr John Edgar.

 

L'annonce suivante paraîtra dans chaque numéro du Watch Tower, suivie des noms des membres du comité :

 

COMITE RÉDACTEUR DU « ZION'S WATCH TOWER »

 

 « Ce journal est publié sous la surveillance d'un comité de rédaction ; trois au moins des membres du comité doivent avoir lu, approuvé et jugé selon la vérité, chaque article paraissant dans ces colonnes. Noms des membres actuels du comité...»

 

Quant aux salaires, je pense qu'il est sage de maintenir les choses dans la Société telles qu'elles ont été dans le passé, c'est à dire que personne ne sera payé. Les dépenses raisonnables seules seront remboursées à ceux qui travaillent dans la Société d'une manière quelconque. Selon la voie que suit la Société, je donne le conseil suivant relativement au comité, ou aux trois membres activement engagés : il ne leur sera pas accordé plus de dix dollars par mois avec la nourriture et le logement; il leur sera accordé aussi une allocation supplémentaire pour l'entretien de leur femme, de leurs enfants ou d'autres personnes dépendantes d'eux ; cette somme sera fixée par le comité de direction de la Société, selon ce qu'il jugera être juste et raisonnable ; l'allocation accordée à chacun ne devra pas lui permettre de faire des économies.

 

Je désire que le journal Old Theology Quarterly continue à paraître comme par le passé, si les distributions sont toujours possibles et si les lois le permettent ; je désire aussi que les articles paraissant dans ce journal soient pris dans les anciens numéros du Watch Tower ou soient des extraits de mes discours, mais qu'aucun nom d'auteur ne paraisse, à moins que la loi ne l'exige.

 

Selon mon désir, la même règle devra être observée pour les publications en langues allemande, française, italienne, danoise, suédoise, en un mot pour toutes les publications en langues étrangères dirigées et faites aux frais de la Watch Tower Bible and Tract Society.

 

Une copie de ce présent acte ou testament, selon ma volonté, sera envoyée à chaque frère dont le nom figure ci-dessus, parmi les noms des membres du comité de rédaction ou parmi ceux des frères que le comité nommera, selon son choix pour remplir les places vacantes ; elle sera envoyée aussi aux membres du comité directeur de la Watch Tower Bible and Tract Society. Cela devra être fait aussitôt après ma mort afin que, si possible en une semaine, les personnes nommées pour former le comité de rédaction puissent connaître la chose ; elles devront adresser leurs communications, leur réponse, au vice-président de la Watch Tower Bible and Tract Society, c'est-à-dire au frère qui aura cette charge en ce temps là. Les frères désignés ci-dessus répondront sur le point indiqué et diront s'ils acceptent ou non les termes et conditions spécifiées. On donnera à chacun un temps raisonnable pour répondre, afin que si l'un ou l'autre est absent de la ville ou du pays, il ait le temps de le faire. Pendant ce temps, les autres membres du comité ou au moins trois d'entre eux continueront à remplir leurs fonctions de rédacteurs. Ce sera le devoir de tous ceux qui dirigent la Société de pourvoir aux besoins des membres du comité de rédaction et de les aider dans l'accomplissement de leurs devoirs de toutes manières possibles, conformément aux engagements pris avec moi à cet égard.

 

J'ai déjà remis des actions ayant droit de vote à la Watch Tower Bible and Tract Society ; ces actions là ont été remises entre les mains de cinq administrateurs dont voici les noms : Sœurs E. Louisa Hamilton, Almeta M. Nation Robison, J.G. Herr, C. Tomlins, Alice C. James.

 

Ces sœurs serviront toute leur vie. En cas de mort ou de démission, des successeurs seront désignés par la Watch Tower Bible and Tract Society ; le comité de rédaction, les directeurs de la Société et par les autres administrateurs, après avoir demandé à Dieu de diriger toutes choses.

 

Si un membre du comité de rédaction doit être blâmé ou congédié par le fait d'erreurs de doctrine ou de relâchement moral, voici comment on doit procéder :

 

Trois au moins des membres de la direction doivent être d'accord pour faire connaître l'accusation. L'assemblée chargée de juger de la chose sera composée des directeurs de la Société, des cinq sœurs administrateurs possédant mes actions donnant droit de vote et du comité de rédaction à l'exception du membre accusé. Parmi ces seize membres, treize au moins doivent reconnaître le bien fondé de l'accusation et la nécessité du renvoi de l'accusé, pour que la chose puisse avoir lieu.

 

INSTRUCTIONS RELATIVES A MES FUNÉRAILLES

 

Je désire être enseveli dans le coin de terre appartenant à notre Société, dans le cimetière de Rosemont United ; je remets les arrangements et détails relatifs au service funèbre entre les mains de ma sœur, Mrs M.M. Land et de ses filles, Alice et May, si elles me survivent; elles seront aidées et conseillées par les frères, si elles le désirent. Au lieu d'un discours funèbre ordinaire, je demande qu'on fasse les arrangements nécessaires, afin qu'un certain nombre de frères, habitués à parler en public, soient présents et puissent faire quelques remarques, dire quelques mots, chacun à son tour. Je désire que mes funérailles soient très simples, qu'on ne fasse pas de grandes dépenses et que le service se fasse dans la chapelle de la maison biblique ou dans quelque autre lieu convenable pour la circonstance.

 

MON LEGS D'AMOUR

 

A la chère famille de Béthel, collectivement et à tous personnellement, je laisse mes meilleurs vœux, espérant que le Seigneur leur accordera sa bénédiction qui enrichit et n'apporte aucun chagrin. Je fais le même legs à toute la famille du Seigneur en tout lieu, surtout aux frères et sœurs qui se réjouissent dans la moisson de la vérité. Je vous supplie de continuer à faire des progrès et à croître, en connaissance et surtout en amour, qui est le fruit important de l'esprit dans ses différents formes. Je vous exhorte à être humbles, non seulement avec le monde, mais aussi entre vous, à être patients les uns à l'égard des autres et avec tous les hommes, à être doux envers tous, à avoir de la bonté fraternelle, à être pieux et purs. Je vous rappelle que toutes ces qualités nous sont nécessaires, si nous voulons entrer dans le Royaume promis ; l'apôtre nous dit que, si nous faisons ces choses, nous ne broncherons jamais. « C'est ainsi, en effet, que l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous sera pleinement accordée ».

 

Je désire que mes dernières volontés ou mon testament soient publiés dans le premier numéro du Watch Tower qui paraîtra après ma mort.

 

J'espère pour moi-même, comme pour tout l'Israël bien-aimé de Dieu, que bientôt nous nous rencontrerons pour ne plus nous séparer, dans la première résurrection, en la présence du Maître, où il y a plénitude de joie pour toujours. Nous serons satisfaits lorsque nous nous réveillerons à sa ressemblance.

 

« Transformés de gloire en gloire ».

 

Signé : Charles-Taze Russell.

Publié et déclaré en présence des témoins dont les noms suivent :

Mac F. Land, M. Almeta Nation, Laura M. Whitehouse.

Fait à Allegheny, Pa., le 29 juin 1907.

 

Apparut dans la Zion’s Watch Tower, VOL. XXXVII 1er Décembre 1916 No. 23.

 

 

Source :

 

http://ctrussell.fr/source.htm

 

 

                                           Page précédente
PÉDOPHILIE: poursuite contre la Watchtower au Canada. Contacts:

Québec : https://www.classactions.ca/?p=17

Canada : http://www.higgertylaw.ca/

 

Origines
Changements doctrinaux
La fausse prophétie de 1914 : 607 ou 587?
Débat : évolution ou création
Watchtower et O.N.U. : association de 10 ans !
Violations des droits de la personne
Pédophilie
Refus des transfusions sanguines
Nouvelles
Divers
L'athéisme d'État