La Bulgarie, la Watchtower et la transfusion sanguine.

Accueil
Multimédia
Livres
Contact
English home
Liens
Page précédente
Ceci est loin d’être vrai à deux égards.
1-Nous avons déjà vu qu’il y a eu un changement de doctrine pour autoriser les Témoins à faire un service militaire civil.
2-Comme il sera discuté plus tard, les individus n’ont pas la «liberté de choisir» une transfusion sanguine s’ils veulent rester Témoins.
Le journaliste Finlandais Pasi Turunen écrit que dans une entrevue en Finlande dans une station de radio chrétienne locale en avril 1998 un représentant de la Watchtower a fait le commentaire suivant :
«...cet accord par la Bulgarie est tel que quand la Cour Européenne des Droits de l’Homme donna une décision il y a deux semaines, que le gouvernement Bulgare devait inscrire les Témoins de Jéhovah, que les Témoins de Jéhovah ne peuvent pas être classifiés comme une secte ou une religion destructrice, donc les Témoins de Jéhovah ne disent pas quoi faire à un individu en particulier, donc cet accord signifie ceci, que chaque individu a une entière liberté de conscience pour faire ce qu’il veut et les Témoins de Jéhovah ne disent pas d’une façon centralisée ce que quelqu’un peut ou ne peut pas faire. Et c’est ce que cet accord signifie.» Il sembla qu’un changement de politique radical eut lieu. En réalité, rien n’avait changé, étant donné que les politiques et procédures de la Watchtower demeuraient pratiquement les mêmes. Les paroles transmises par les représentants de la Watchtower sont trompeuses, étant donné que les Témoins sont sujets aux mêmes répercussions s’ils reçoivent une transfusion sanguine ou autorisent que leurs enfants en reçoivent une.
À la suite de l’accord de la Watchtower avec la Bulgarie, les transfusions sanguines furent enlevées de la liste des offenses méritant une exclusion (excommunication). Ça ne changea pas grand-chose, car la transfusion sanguine fût reclassée comme ne méritant plus une exclusion (excommunication) mais un retrait volontaire. Ce changement fût publié dans une lettre aux surveillants itinérants datée du 26 avril 2000 : Pour KS/91 page 95 –Blood Issue(Question du sang). 21 mai 2000 : New procedure for handling cases where one take a blood transfusion. (Nouvelle procédure pour gérer les cas où quelqu’un accepte une transfusion.)
En 2010, le nouveau manuel des anciens souligna que prendre du sang pouvait mener au retrait volontaire.
«Prendre du sang volontairement et de façon non repentante.
Si quelqu’un prend du sang volontairement, peut-être sous pression extrême, le comité devrait obtenir les faits et déterminer l’attitude de l’individu. S’il est repentant, le comité donnera de l’aide spirituelle dans l’esprit de Galates 6:1 et Jude 22,23. Étant donné qu’il est spirituellement faible, il ne qualifiera pas pour des privilèges spéciaux pour une période de temps et il peut être nécessaire de retiré certains privilèges de base. Dépendant des circonstances, le comité aura peut-être besoin de faire une annonce dans la congrégation: «Les anciens ont géré une affaire avec [nom de la personne]. Vous serez heureux de savoir que les bergers spirituels s'efforcent de lui fournir une assistance. D’un autre côté, si les anciens du comité détermine qu’il est non repentant, ils devraient annoncer son retrait volontaire.» Shepherd the Flock of God (Faites paître le troupeau de Dieu) pp.111,112
La différence entre être exclu (excommunié) et retiré volontairement signifie que les Témoins ont à vrai dire été désavantagés par ce changement. Tandis qu’un comité est formé pour l’exclusion (excommunication) où le sujet peut plaider et appeler sa cause, avec le retrait volontaire le sujet est considéré par ses actions avoir choisit d’être retiré de la congrégation et par conséquent n’a aucun droit de faire appel de la décision. Malgré la différence subtile de procédure, il est important de reconnaitre que les deux résultent en évitement, comme démontré dans la copie suivante du manuel des Anciens.
(Divers)

Dans le but d’obtenir une reconnaissance légale en Bulgarie durant les années 90, la Watchtower devait changer sa doctrine sur le service militaire et autorisa le service civil en 1996. Elle a aussi signé un document devant la Commission Européenne des Droits de l’Homme, donnant faussement l’impression qu’elle ne punissait pas les fidèles pour acceptation des transfusions sanguines.

La situation concernant la Société Watchtower et les transfusions sanguines en Bulgarie démontre que la Watchtower est préparée pour tordre la vérité pour faire avancer ses propres besoins politiques. Il est difficile de concilier comment les actions de la Watchtower devantla Commission Européenne des Droits de l’Homme pourrait être interprétées comme autre chose que le parjure.

 

Le 28 juin 1994, le Conseil des Ministres Bulgare refusa de renouveler l’inscription de la Watchtower en tant que religion. Les deux problèmes principaux derrière cette décision furent la doctrine de la Watchtower interdisant aux Témoins de Jéhovah de faire leur service militaire et l’interdiction des transfusions sanguines pour les Témoins et leurs enfants.

Une bataille juridique de quatre ans s’ensuivit résultant en compromis des deux côtés. La Société Watchtower et le gouvernement de la Bulgarie négocièrent un accord par l’intermédiaire dela Commission Européenne des Droits de l’Homme qui fût adopté le 9 mars 1998 sous l’Application No. 28626/95. Cela déclare en partie :

16. Par les lettres du 8 et 12 septembre 1997 les parties ont indiqué leur volonté d’atteindre un arrangement à l’amiable. Les parties ont échangé des correspondances et des propositions pour un arrangement à l’amiable et ont tenu des rencontres à Sofia le 20 et 21 novembre 1997. Le 17 janvier 1998 sur demande des parties, la Commission a fait des propositions aux parties dans l’objectif de résoudre quelques différences qui restaient dans leurs positions. Les parties se rencontrèrent encore à Sofia le 10 février 1998.

 

17. Par les lettres du 10 et 11 février 1998 les parties informèrent la Commission du texte final de l’arrangement à l’amiable.

 

Document entier : Bulgaria-echr-app-28626-95.pdf

 

http://www.jwfacts.com/images/bulgaria-echr-app-28626-95.pdf

 

La Watchtower a obtenu un «arrangement à l’amiable» en indiquant un changement à ses règles concernant les transfusions sanguines et le service militaire. Dans le but d’accommoder les désirs de la Société Watchtower, le gouvernement Bulgare créa une option de service militaire non-combattant pour les objecteurs de conscience.

Si seulement c’était si simple. Grattez sous la surface et un tas de problèmes deviennent apparents, soulignant la volonté de tromperie de la part de la Watchtower dans ce qui est un exemple de «guerre théocratique».

«Il est bon de couvrir nos arrangements pour le travail que Dieu nous commandé de faire. Si les loups-ennemis tirent des conclusions erronées de nos manœuvres pour les déjouer, aucun mal ne leur a été fait par les brebis inoffensives, innocentes dans leurs motifs comme des colombes.» -Watchtower 1956 Feb 1 p.86 (Version anglaise).

 

Service militaire.

 

La Bulgarie avait un problème avec le refus de la Watchtower de laisser ses fidèles faire leur service militaire. Pendant de nombreuses décennies, les Témoins n’avaient pas le droit de faire de service militaire. Non seulement le service militaire combattant n’était pas permit, mais aussi les services non-combattant ou civil étaient aussi interdits. Plusieurs jeunes Témoins à travers le monde furent emprisonnés pour une telle position, certains pour des années.

«Les Témoins de Jéhovah, comme le dit la Parole de Dieu, ne font pas partie du monde qui est gouverné par les systèmes politiques. Pour cette importante raison biblique ils disent aux fonctionnaires du gouvernement qu’ils s’objectent consciencieusement de servir dans n’importe quel établissement militaire ou arrangement civil comme substitut au service militaire. -Watchtower 1951 Feb 1 p.77 (Version anglaise).

 

«Un examen des faits historiques montre que non seulement les Témoins de Jéhovah ont refuse de porter des uniformes militaires et de prendre les armes, mais durant le dernier demi siècle et plus, ils ont aussi refusé de faire un service non-combattant et n’ont pas accepté d’autres travaux comme substitut au service militaire….Plusieurs Témoins de Jéhovah ont été emprisonnés dû au fait qu’ils ne voulaient pas violer leur neutralité Chrétienne.» -United in Worship of the Only True God p.167

 

«Avant 1977 les frères [Grecques] étaient appelés à faire des sentences de prison de façon répétée ; certains passèrent plus de 12 ans en prison!» Yearbook 1994 p.108

D’autres Témoins, comme au Mexique, furent autorisés par la Watchtower à donner des pots-de-vin à des fonctionnaires pour obtenir des documents déclarant malhonnêtement qu’ils avaient complété leur service militaire. Voir Malawi vs Mexique :

 

http://www.jwfacts.com/watchtower/malawi-mexico-oath-allegiance.php

 

Pour régler la dispute en Bulgarie, un compromis était requis des deux côtés. Pour accommoder la conscience des fidèles de la Watchtower, le gouvernement Bulgare introduit le service civil dans son programme de service militaire. En 1996, la Watchtower changea sa position sur le service militaire, permettant le service non-combattant et civil.

«Qu’en est-il si l’État réclame d’un chrétien qu’il effectue pendant une certaine période de temps un service civil qui soit une forme de service national sous administration civile ?... C’est sa décision devant Jéhovah. Les anciens et les autres membres de la congrégation devraient respecter pleinement sa conscience et continuer à le considérer comme un chrétien de bonne réputation»-Watchtower 1996 May 1 pp.20,21

Ce changement de politique semble décourageant après la misère que des jeunes Témoins ont endure pendant des décennies. En déterminant que le service civil n’était pas vraiment une question importante devant Jéhovah, les dirigeants de la Watchtower montrèrent que l’interprétation de la Bible peut être influencée par les exigences gouvernementales aussi facilement que par l'esprit saint.

 

Transfusions sanguines.

 

L’autre question d’importance aux yeux du gouvernement Bulgare concernait les transfusions sanguines. Les autorités ont estimé que les témoins ne devraient pas être contraints de renoncer à un traitement pouvant sauver leur vie face à la menace d'être exclus (excommuniés). Pour que les Témoins de Jéhovah soient reconnus comme une organisation religieuse en Bulgarie, la Société Watchtower devait s’assurer que, concernant les transfusions sanguines, «les membres devaient avoir le libre choix pour eux-mêmes et leurs enfants, sans aucun contrôle ou sanction de la part de l’association.»2

 

Dans le cadre de la conciliation, la Watchtower a convenu qu'elle n’allait pas sanctionner l'utilisation d'un traitement médical pour les Témoins.

 «2.1 – Les patients Témoins de Jéhovah peuvent utiliser le système médical pour eux-mêmes et leurs enfants; chaque membre ayant le droit de l’utiliser librement selon leur discrétion, sans aucun contrôle ou sanctions de la part du pétitionnaire;»-Traduction de l’Application No. 28626/95

Les représentants de la Watchtower annoncèrent publiquement que bien qu’ils continuent de souligner les principes bibliques concernant la nécessité de s’abstenir d’utiliser du sang,  ils n’empêchent pas les fidèles d’accepter du sang. Dans un communiqué de presse du 27 avril 1998, ils déclarèrent:

«L’accord inclut aussi une reconnaissance que chaque individu a la liberté de choisir le type de traitement médical qu’il reçoit. …Les termes de l’accord ne sont pas un changement dans la doctrine des Témoins de Jéhovah.»

Les gens qui ont posé des questions aux sièges sociaux de la Watchtower à propos des changements Bulgare ont reçu des explications telles que la suivante :
«Faites attention à vous-même et à tous le troupeau» p.22

«Selon la loi de Moïse, qui mit de l’avant l’ombre des choses à venir, celui qui reçoit une transfusion sanguine doit être coupé du peuple de Dieu par l’excommunication. …En tant qu’opposant rebelle et exemple infidèle pour les autres membres de la congrégation Chrétienne il doit être coupé par l’exclusion.» Watchtower 1961 Jan 15 pp.63,64 (Version anglaise)

«Quand quelqu’un est près de la mort ce n’est nullement le temps de falsifier ou de violer la loi de Dieu, mais c’est un temps pour se rapprocher le plus possible de Dieu en demeurant fidèle. La vie éternelle est la récompense pour la fidélité. Comme il serait stupide de jouer avec la possibilité d’une vie éternelle pour une très incertaine promesse d’une guérison par une transfusion sanguine!» Watchtower 1970 Apr 15 p.249 (version anglaise).
Peut-on dire qu’une personne a la liberté de choisir un traitement médical si les leaders religieux la menace avec l’évitement et la perte de la vie éternelle? C’est comme si le Ministère du revenue vous disait que vous être libre de ne pas payer d’impôts, mais quand vous vous faîte prendre vous irez en prison. Ce n’est pas la liberté. De plus, pendant que la Watchtower peut essayer de jouer avec les définitions de la liberté, c’est un mensonge délibéré de dire que les Témoins ne font pas face à «des mesures de contrôle ou des sanctions» s’ils acceptent du sang.
En 2000, la Watchtower publia un communiqué de presse déclarant que les exigences de la Bulgarie ne résultat en aucuns changements de politique.

Traduction :

 

"WATCHTOWER (New York) - 27.08.1998

 

Cher ami,

 

C'est avec plaisir que nous répondons à votre lettre du 9 août 1998. Vous nous interrogez au sujet des croyances des Témoins de Jéhovah par rapport aux transfusions sanguines et vous demandez si notre position a changé suite à l'accord passé entre les Témoins de Jéhovah et le gouvernement bulgare.

Comme vous en faites vous-même référence dans votre lettre, tout au long de la Bible, depuis l'époque de l'ancien patriarche Noé jusqu'aux écrits de l'église chrétienne primitive, Dieu a condamné le mauvais usage du sang. En Actes 15:20, les Chrétiens sont instruits de "s'abstenir... du sang". Nous continuons à comprendre que ce commandement inclut l'utilisation du sang dans le domaine médical. Bien sûr, en maintenant une telle position, les Témoins de Jéhovah évitent la transmission par transfusions sanguines de maladies telles que le sida ou l'hépatite.

Toutefois, vous nous questionnez quant aux récentes décisions prises en Bulgarie au sujet des Témoins de Jéhovah. Le gouvernement bulgare a accepté de reconnaître l'association Chrétienne des Témoins de Jéhovah en Bulgarie en tant que religion. Cette décision découle du fait que la Commission Européenne des Droits de l'Homme a accepté, en date du 9 mars 1998, les termes d'un accord à l'amiable passé entre le gouvernement et les frères de Bulgarie. Dans les termes de cet accord, la Bulgarie promet d'incorporer dans sa législation un service civil comme alternative au service militaire. L'accord inclut également la reconnaissance du fait que chaque individu a la liberté de choisir le type de traitement médical qu'il reçoit.

Ceci signifie-t-il que les Témoins de Jéhovah ont modifié leur position quant au traitement médical? Non. Le libellé qui doit être incorporé dans les statuts de l'association des Témoins de Jéhovah en Bulgarie décrit la façon dont les Témoins de Jéhovah ont traditionnellement traité ces questions. Il est important de comprendre que les Témoins de Jéhovah croient que chaque personne est libre de choisir sa ligne de conduite, non seulement en ce qui concerne les traitements médicaux, mais dans tous les aspects de la vie, religion comprise. Chaque individu est responsable des choix qu'il fait dans sa vie, ainsi que des répercussions qui peuvent en résulter. En tant qu'organisation religieuse, nous expliquons les principes bibliques, tel que l'exigence de s'abstenir du sang, mais c'est à chaque individu de choisir s'il désire suivre ces principes ou non. Avant qu'une personne devienne Témoin de Jéhovah, les principes de la Bible lui sont clairement expliqués. Bien entendu, si un membre baptisé Témoin de Jéhovah s'engage dans une conduite qui transgresse les principes bibliques, on s'efforcera avec amabilité d'aider cette personne égarée à retrouver sa spiritualité. S'il rejette cette aide et refuse de soutenir les principes bibliques, y compris les principes bibliques se rapportant au mauvais usage du sang, cela pourra parfois conduire à l'exclusion, action qui a une base scripturale. - 1 Corinthiens 5:11-13.

Encore une fois, les Témoins de Jéhovah croient que chaque personne est libre de ses choix, et que l'accord à l'amiable conclu avec le gouvernement de Bulgarie reconnaît simplement cette liberté de choix. Certains ont mal interprété les termes de cet accord, et certains se sont efforcés de représenter à tort cet accord comme un changement de la part des Témoins de Jéhovah. Cependant, cet accord décrit la façon dont les Témoins de Jéhovah ont traditionnellement traité ces questions.

Nous sommes persuadés que ces informations vous aideront. Nous voulons aussi vous faire savoir que votre demande relative au renouvellement des abonnements à la Tour de Garde et au Réveillez-Vous! sera prise en charge par un autre département. Avec cette lettre, nous vous envoyons nos meilleures amitiés.

Sincèrement ...

Watch Tower Society of New-York"

 

Le jeu de mots astucieux est une indication choquante du manque de respect que les dirigeants de la Watchtower ont envers les gouvernements du monde. Alors que la Watchtower signa à la Commission Européenne des Droits de l’Homme une application qu’un Témoin pouvait agir «librement à leur discrétion, sans contrôle ni sanctions», la lettre ci-dessus montre qu’il y a des répercussions qui sont hautement persuasives pour prévenir les Témoins d’exercer leur propre liberté et discrétion.

La Watchtower ne peut peut-être pas empêcher ses membres d’accepter du sang, comme avec une contention physique, mais ils sont doctrinalement empêchés et comme résultat émotionnellement empêchés, par la menace d’évitement et de mort à Armageddon. Quand le sang est nécessaire, les anciens vont discuter et prier avec le patient pour qu’il soit fort dans sa détermination de rejeter le sang, rempliront les papiers légaux pour le patient et raisonneront avec les docteurs. À certaines occasions, les anciens vont même fournir une vigile de 24h pour s’assurer que le membre ne reçoive pas de sang. Si, malgré toute cette pression pour obéir à la doctrine de la Watchtower, le Témoin accepte du sang, il fera face à la punition du retrait volontaire et la mort éternelle.

Le gouvernement Bulgare tenta de permettre aux individus Témoins de Jéhovah le droit de choisir une transfusion sanguine et la Watchtower donna l’impression qu’ils changèrent leurs procédures sur le sang quand ils ont signé l’Application No.28626/95. Il ne peut avoir aucun doute que les autorités Bulgares pensèrent qu’elles avaient pavé la voie pour que les Témoins puissent profiter de la liberté de choix concernant le sang. Peut-être que le gouvernement Bulgare fut naïf de penser qu’une religion qui se targue de respecter la neutralité politique se conformerait aux documents politique qu’elle a signé.

 

Bien que le terme «guerre théocratique» ne soit plus utilisé dans les publications de la Watchtower, la situation avec la Bulgarie montre que la Société Watchtower considère encore acceptable de suivre le principe de tromper des gouvernements pour faire avancer ses propres intérêts.

«Les serviteurs de Dieu d’aujourd’hui sont engagés dans une guerre, une guerre spirituelle et théocratique, une guerre demandée par Dieu contre les forces spirituelles méchantes et contre les faux enseignements. Les serviteurs de Dieu sont envoyés comme des brebis parmi des loups et ont donc besoin d’exercer l'extrême prudence des serpents afin de protéger de manière appropriée les intérêts du royaume de Dieu auquel ils sont engagés. En tout temps ils doivent être très prudents pour ne pas divulguer quelque information que ce soit à l’ennemi qu’il pourrait utiliser pour entraver l'œuvre de prédication» Watchtower 1957 May 1 pp.285-286 (Version anglaise).

 

Note :

 

1-Pour une description complète de la réclamation par la Bulgarie et la contre réclamation par la Société Watchtower, voir le communiqué de presse Application No. 28626/95. PDF.

 

Bulgaria-press-application-28626-95.pdf

http://www.jwfacts.com/images/bulgaria-press-application-28626-95.pdf

 

2-Comme cité du Communiqué issued by the Secretary to the European Commission of Human Rights INFORMATION NOTE No. 148 on the 276th Session of the European Commission of Human Rights (Strasbourg, Monday 2 March - Friday 13 March 1998)

 

Sources :

 

http://www.jwfacts.com/watchtower/bulgaria-blood-transfusions.php

http://watchteaser.blogspot.ca/2012/02/sang-bulgare.html

http://www.info-sectes.org/tj/bulgare.htm

https://www.watchman.org/articles/jehovahs-witnesses/jehovahs-witnesses-bulgaria-and-blood/

PÉDOPHILIE: poursuite contre la Watchtower au Canada. Contacts:

Québec : https://www.classactions.ca/?p=17

Canada : http://www.higgertylaw.ca/

 

Origines
Changements doctrinaux
La fausse prophétie de 1914 : 607 ou 587?
Débat : évolution ou création
Watchtower et O.N.U. : association de 10 ans !
Violations des droits de la personne
Pédophilie
Refus des transfusions sanguines
Nouvelles
Divers
L'athéisme d'État